VILLA SOLAIRE
Vues extérieures de la maison.

        Un bardage uniforme enveloppe l’ensemble
de la ferme. L’un des enjeux du projet réside à conserver
son aspect extérieur, tout en laissant filtrer la lumière
au cœur du bâtiment. Un dispositif, qui utilise la technique
traditionnelle de la découpe décorative des lattes
de bois est mis en œuvre sur l’ensemble de la façade
sous forme d’ajourage du platelage. Le motif, contemporain
et simple, s’accorde avec les moyens de découpe des
lattes d’épicéa de l’artisan menuisier local.
        Cet ajourage rappelle les lattes disjointes de
la ferme traditionnelle permettant de ventiler autrefois
les foins. Les parties vitrées du projet, situées au nu
intérieur de la façade, sont partiellement cachées par
les couvre-joints. Elles ne sont pas perçues depuis
l’extérieur et n’interfèrent pas l’uniformité du bardage. 
Tout au long de l’année, les façades sont balayées
par les ombres projetées des pans de toitures et des
bâtiments environnants. Le dessin de l’ajourage
du bardage répond à ce parcours d’ombres: les zones
recevant un cumul de soleil plus important sont d’autant 
plus ajourées et donnent à lire la continuité des espaces
communs de la maison. Ce concept d’emboîtement
intérieur / extérieur, évoque un rythme de vie
en symbiose avec son environnement et donne le nom
de « Villa Solaire » au projet : une maison exposée
sur quatre façades dont la perception évoque celle
d’un cadran solaire.

----------
Equipe de maîtrise d’œuvre :
Conception : JKA + FUGA
JKA – Jérémie Koempgen Architecture
FUGA – J. Aich & M. Recordon
Photos : Julien Lanoo
2009-2012



all rights reserved © 2018 Fuga – Jérôme Aich & Magdalena Recordon. Paris. France