HABITAT NATURE
Projet d’hôtelerie à faible impact environnemental.
Propositions de micro architectures sur site inondable.

        Le projet consiste à faire un équipement
de tourisme éco-responsable qui s’inscrive et s’intègre
au mieux à l’environnement. Les espaces bucoliques
sur lesquels le projet est implanté sont en réalité
des paysages post-industriels, des anciennes gravières
se trouvant dans une vallée ou la nappe phréatique
est élevée, si bien qu’elles se remplissent naturellement
d’eau pour former des étangs. Les modélisations
que nous proposons sont le résultat d'une recherche
sur la définition de ce que pourrait être la construction
lacustre d’aujourd'hui en France et sur comment
construire de manière durable et responsable en zone
humide et inondable à faible coût.
       
        Pour cela nous avons proposé différentes
typologies d’abris proposant des variations
stratégiques d’implantation :
        - Les OBJETS qui se détachent sur le fond de
paysage, leurs formes sont générées autour 
de cadrages précis sur le paysage. Ces éléments
géométriques produisent un effet logo dans le décor
bien loin d’une esthétique traditionnelle.
        - Les NIDS s’intègrent dans le pli du paysage entre
la berge et le reflet de ce décor. Le principe de
camouflage place l’observateur au milieu du paysage.
Ces constructions sont dessinées pour se fondre
entre terre et eau et donnent la sensation d’avoir
été confectionnées par des animaux indigènes :
un oiseau, une poule d’eau ou des castors.
        - Les COLONIES sont les habitats flottants
de la zone humide, elles permettent aux usagers
de s’organiser sur un territoire nature contraignant
avec une empreinte au sol quasi nulle.
        L’enjeux de ce projet était de questionner
la construction en site inondable et proposer une
vision contemporaine sur la conception, 
« d’habitats-abris » respectueux et intégrés
a leur environnement direct.

----------
Equipe de maîtrise d’œuvre : JKA + FUGA
JKA – Jérémie Koempgen Architecture
FUGA – J. Aich & M. Recordon
Client : privé
Photos maquettes : Jérôme Aich, Jérémie Koempgen
Peinture : « L’étang » 1867. Théodore Fourmois
2012

http://www.leparisien.fr/oise-60/
les-etangs-des-conti-ont-trouve-un-repreneur-
24-08-2012-2135498.php


all rights reserved © 2018 Fuga – Jérôme Aich & Magdalena Recordon. Paris. France